Archives de l’auteur : auxpoelesetc

SUPRÊMES DE PINTADE RÔTIS, SAUCE AU FOIE GRAS

SUPRÊMES DE PINTADE RÔTIS, SAUCE AU FOIE GRAS

« Un plat traditionnel pour Noël, tout en finesse grâce à une délicate sauce au foie gras. La pintade est une viande maigre, donc si on enlève la peau, et qu’on utilise une crème allégée, le compteur calorique restera très raisonnable.

J’aime bien le service à l’assiette, mais si vous préférez, vous pouvez dresser sur un plat de service avec la sauce à part, en saucière. »

Recette proposée par Poêlette

INGRÉDIENTS pour 2 personnes :

  • 2 suprêmes de pintade (pesés pour calculer le temps de cuisson)
  • 50 g de foie gras
  • 1/2 jus de citron vert
  • 1 c. à soupe d’huile neutre
  • 5 cl de cognac
  • 20 cl de crème liquide entière
  • 1/2 c. à café de quatre épices
  • 1 c à café de fond de volaille (facultatif)
  • Sel Poivre

PRÉPARATION de la recette :

  • Préchauffer le four à 150°C
  • Mélanger l’huile dans un bol, avec le jus de citron, le quatre-épices, sel, poivre.
  • Badigeonner les suprêmes de pintade avec ce mélange et les placer dans un plat à four, faire cuire 30 minutes par livre en arrosant régulièrement
  • Pendant ce temps, préparer la sauce : faire chauffer le cognac et le flamber, puis ajouter la crème liquide (avec le fonds de volaille si on veut) et faire chauffer jusqu’à épaississement (remuer fréquemment)
  • Ajouter ensuite le foie gras coupé en petits dés, et le laisser fondre sur feu doux, en remuant fréquemment
  • Rectifier l’assaisonnement en sel et poivre, à convenance
  • Si on le souhaite : Mixer pour éliminer les petits morceaux de foie non fondus
  • Dresser les assiettes (avec des tagliatelles par exemple – à vous de choisir), napper de sauce et servir chaud

SUPRÊMES DE PINTADE RÔTIS, SAUCE AU FOIE GRAS

Et bon appétit !

OSSO BUCCO DE DINDE

OSSO BUCCO DE DINDE

« Vous souhaitez mettre un peu de soleil italien dans vos plats mais vous en avez marre des pâtes et des pizzas ? Q’à cela ne tienne ! Tentez l’osso-buco, plat traditionnel milanais. Mais un osso-buco de dinde, bien meilleur marché que le veau… C’est fait : explosion de saveurs et de couleurs dans votre cuisine ! Et puis la dinde, à Noël, c’est traditionnel, non ? »

Recette proposée par Poêlette

INGRÉDIENTS pour 4 Personnes

  • 1 kg d’osso-buco de dinde (Les os sont gros…)
  • 2 c à soupe de farine
  • 3 oignons
  • 2 branches de céleri
  • 4 carottes
  • 1 boîte de tomates pelées
  • 1 gousse d’ail
  • 1/2 c à soupe de zeste de citron (facultatif)
  • 1 c à soupe de persil finement ciselé
  • 1 bouquet garni (thym, laurier, …)
  • 1 c à soupe d’huile
  • 2 verres de bouillon de volaille
  • 1 verre de vin blanc sec
  • Sel, poivre

OSSO BUCCO DE DINDE

PRÉPARATION de la recette :

  • Éplucher tous les légumes, les couper en rondelles
  • Saupoudrer les morceaux de dinde de farine, puis faire chauffer l’huile dans une cocotte ou une cocotte
  • Lorsqu’elle est chaude, faire dorer les morceaux d’osso-buco, puis réserver sur un plat
  • Sans rincer la cocotte, mettre les oignons, les carottes, le céleri, et le bouquet garni
  • Faire revenir les légumes quelques minutes
  • Ajouter les tomates grossièrement coupées en morceaux, avec leur jus, et l’ail écrasée
  • Déposer les morceaux de viande sur les légumes, arroser avec le vin blanc sec et le bouillon chaud
  • Couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 35 / 45 minutes, pour des morceaux de viande tendre

OSSO BUCCO DE DINDE

  • Une fois la cuisson terminée, goûtez pour rectifier l’assaisonnement si besoin.

 

Servir accompagnée de pâtes fraîches, ou de purée. (J’ai choisi de la purée…)

Et bon appétit !

CASSOLETTE DE POIREAUX, SAUMON ET CREVETTES AU CURRY

CASSOLETTE DE POIREAUX, SAUMON ET CREVETTES AU CURRY

« Voici un plat complet et savoureux, simple à réaliser, comme on les aime ! »

Recette proposée par Poêlette

INGRÉDIENTS pour 4 personnes :

  • 1 oignon
  • 4 blancs de poireaux
  • 4 pommes de terre moyennes
  • 1/4 de litre de bouillon de volaille
  • 25 cl de lait de coco
  • 1 ou 2 c à soupe de curry
  • 1 c à soupe d’huile neutre
  • 2 beaux pavés de saumon (env. 300 gr) sans la peau et coupés en cubes de 3 cm environ
  • 200 gr de crevettes décortiquées
  • 1 noix de beurre de beurre (pour le plat)
  • Sel, poivre

PRÉPARATION de la recette :

  • Éplucher et laver les légumes puis les couper en cubes
  • Dans une poêle, faire fondre le beurre avec un peu d’huile, et faire revenir l’oignon et le poireau
  • Mélanger et faire chauffer 5 minutes à feu moyen sans cesser de mélanger
  • Verser le bouillon de volaille
  • Laisser cuire à couvert, à feu doux, durant 30 minutes en remuant de temps en temps
  • Faire cuire les pommes de terre à la vapeur puis les couper en cubes
  • Ajouter le lait de coco et le curry, saler et poivrer modérément (le bouillon l’est déjà), mélanger, puis ajouter les pommes de terre et laisser cuire 5 minutes à feu moyen sans couvrir
  • Pendant ce temps préchauffer le four à 180° (Th6)
  • Répartir ensuite les légumes dans des cassolettes individuelles préalablement beurrées
  • Disposer par dessus les cubes de saumon et les crevettes décortiquées
  • Enfourner pendant 20 minutes puis passer 5 minutes au grill
  • Déguster chaud

CASSOLETTE DE POIREAUX, SAUMON ET CREVETTES AU CURRY

Et bon appétit !

FILET MIGNON DE PORC, ENDIVES POÊLÉES ET SAUCE AU MAROILLES

FILET MIGNON DE PORC, ENDIVES POÊLÉES ET SAUCE AU MAROILLES

« Aujourd’hui, je vous propose un plat qui rappelle le Ch’Nord et ses spécialités, et qui va régaler vos papilles … Le maroilles se marie parfaitement avec l’amertume de l’endive dans ce plat, que je vous recommande de déguster avec un vin blanc sec, ou une bière blonde belge, pour changer un peu. Hop Hop Hop, allez ! C’est parti ! Et dans moins d’une heure, vous vous régalerez… »

Recette proposée par Poêlette

INGRÉDIENTS pour 4 personnes :

  • 1 filet mignon de porc de 600 gr environ, débarrassé de sa graisse et coupé en  tronçons de 3 cm environ
  • 2 c à soupe d’huile neutre
  • 5 gr de beurre (environ 1 c à café)
  • 2 gousses d’ail
  • 1 oignon
  • 4 endives de taille moyenne
  • 200 gr de maroilles
  • 20 cl de crème fraîche
  • 10 cl de vin blanc
  • 1 pincée de sucre
  • Sel et poivre du moulin
  • Fleur de sel

PRÉPARATION de la recette :

  • Éplucher l’oignon et l’émincer finement
  • Peler les gousses d’ail, les dégermer et les écraser
  • Couper le maroilles en petits morceaux, réserver
  • Pendant ce temps, faire chauffer l’huile dans la poêle antiadhésive et faire suer l’oignon émincé et réserver
  • Faire fondre le beurre dans la poêle et ajouter les tronçons de filet mignon de porc, pour les faire colorer sur les 2 faces pendant 5 minutes environ, réserver (saler au goût si besoin)
  • Nettoyer les endives et les faire précuire à la vapeur 5 / 7 minutes jusqu’à ce qu’elles soient fondantes (vérifier en plantant la pointe d’un couteau)
  • Verser ensuite à nouveau un peu d’huile dans la poêle, faire dorer les endives saupoudrées d’un peu de sucre, sur chaque face, les réserver lorsqu’elles seront bien dorées
  • Dans une casserole, faire chauffer dans une casserole la crème, le vin blanc et les gousses d’ail écrasées (pour aromatiser légèrement la crème)
  • Ajouter le maroilles pour qu’il fonde, ôter les gousses d’ail, puis rajouter l’oignon réservé, goûter et rectifier l’assaisonnement en sel et poivre
  • Repasser les tronçons de filet mignon à la poêle pour les réchauffer
  • Dresser sur assiettes de service : sauce aux maroilles à l’oignon, tronçons de filet mignon, endives dorées, un peu de fleur de sel, un peu de poivre du moulin.
  • En accompagnement : Pâtes, pommes vapeur, ou alors comme dans Ch’Nord : de Ch’frites au blanc de bœuf

FILET MIGNON DE PORC, ENDIVES POÊLÉES ET SAUCE AU MAROILLES

Bon appétit !

SOUPE A L’OIGNON GRATINÉE

 Soupe à l’oignon gratinée

« Tout d’abord… Un peu d’histoire… :  Les soupes à l’oignon sont populaires au moins depuis l’époque romaine. Elles furent, à travers l’histoire, souvent considérées comme une nourriture pour gens modestes en raison de l’abondance des oignons et de la facilité à les cultiver. La version moderne de cette soupe est venue de France au XVIIe siècle, faite de pain sec ou croûtons, bouillon de bœuf et oignons caramélisés. »

Recette proposée par Poêlon

INGRÉDIENTS pour 6 personnes :

  • 60 gr de beurre
  • 3 beaux oignons épluchés et émincés très finement
  • 3 cuillères à soupe de farine ou de Maïzena (environ 30 gr)
  • 1,5 litre de bouillon de légumes
  • 25 cl de vin blanc
  • ½ c à café de sel
  • Poivre du moulin
  • Plusieurs tranches de baguette (ou autre pain blanc) de 2 cm d’épaisseur
  • 60 gr de Comté râpé ou d’Emmental

PRÉPARATION de la recette :

  • Faire fondre le beurre dans une cocotte sur feu doux et y faire revenir les oignons à découvert en remuant constamment pour qu’ils dorent (entre 15 et 30 minutes)
  • Ajouter la farine et remuer pour bien enrober les oignons
  • Verser le vin blanc et laisser cuire pendant 5 minutes sans couvrir en remuant
  • Verser ensuite le bouillon de légumes
  • Saler et poivrer et mélanger
  • Porter à ébullition et laisser bouillir à tout petit bouillon pendant 30 minutes
  • Ajuster l’assaisonnement si nécessaire
  • Pendant ce temps, faire griller les tranches de pain au grille-pain ou au four, elles doivent être bien grillées pour ne pas se déliter une fois ajoutées à la soupe
  • Les placer au fond d’une cocotte ou d’un plat creux allant au four puis verser la soupe par-dessus
  • Le pain va remonter à la surface
  • Le parsemer de fromage râpé puis faire gratiner sous le grill du four, environ 5 minutes
  • Bien surveiller la cuisson sinon, au lieu d’être gratinée, votre soupe sera brûlée et donc loupée !

Soupe à l’oignon gratinée

Alors bon appétit !

POIVRONS FARCIS AU CHEVRE FRAIS

POIVRONS FARCIS AU CHEVRE FRAIS

« Une recette toute simple et gouteuse… Des poivrons farcis autrement… »

Recette proposée par Poêlon

INGREDIENTS pour 4 personnes :

  • 4 poivrons
  • 4 petites tomates
  • 2 gousses d’ail
  • 400 gr de fromage de chèvre frais (type Petit Billy)
  • 1 c à soupe d’huile d’olive
  • 6 c à soupe de chapelure
  • 1 c à soupe de persil ciselé
  • 1 c à soupe de basilic ciselé
  • Sel fin, poivre blanc du moulin

PREPARATION de la recette :

  • Laver les poivrons et les tailler en longueur
  • Ôter les graines, saler et poivrer l’intérieur
  • Enfourner, départ four froid durant 15 minutes puis réserver
  • Laver les tomates et les tailler en dés
  • Peler les gousses d’ail et les hacher
  • Emietter le fromage de chèvre
  • Le mélanger avec l’ail, la chapelure, les dés de tomates, le persil, le basilic et l’huile d’olive
  • Remplir les poivrons avec la préparation précédente (La farce doit déborder légèrement)
  • Arroser d’huile
  • Préchauffer le four à 180°C (Th6)
  • Enfourner, à mi-hauteur, pour 20 minutes (si vous utilisez des poivrons verts… Ajouter 5 minutes de cuisson)

POIVRONS FARCIS AU CHEVRE FRAIS

Servir dès la sortie du four… Et bon appétit !

TOMATES FARCIES A L’ANCIENNE

TOMATES FARCIES A L’ANCIENNE

« Voici un classique de la cuisine de tous les jours… Ça n’en reste pas moins un régal… »

Recette proposée par Poêlon

INGRÉDIENTS pour 4 personnes :

  • 4 grosses tomates à farcir
  • 350 gr de viande hachée de bœuf
  • 350 gr de chair à saucisses
  • 250 gr de riz 3 couleurs
  • 4 gousses d’ail
  • 1 botte de persil plat
  • 2 œufs
  • 70 gr de chapelure
  • 1 oignon
  • Sel et poivre du moulin

PRÉPARATION DE LA FARCE :

  • Mélanger la viande de bœuf et la chair à saucisses dans un saladier
  • Peler l’oignon et le hacher
  • Peler l’ail et le dégermer
  • Laver le persil, en hacher la moitié finement
  • Ajouter le persil, les légumes hachés dans le saladier de farce
  • Laver les tomates
  • Tailler le chapeau des tomates et les réserver
  • Evider les tomates, à l’aide d’une petite cuiller et réserver la chair
  • Saler et poivrer légèrement l’intérieur et laisser égoutter à l’envers sur une grille pour qu’elles perdent le maximum d’eau
  • Concasser la chair des tomates que vous avez réservée
  • Ajouter la moitié de celle-ci dans le saladier de farce
  • Battre les deux œufs entiers et les verser dans le saladier
  • Saler et poivrer modérément, (la chair à saucisse étant déjà assaisonnée)
  • Ajouter ensuite la chapelure en plusieurs fois en mélangeant soigneusement à la main
  • Rectifier l’assaisonnement si nécessaire

ASSEMBLAGE ET CUISSON :

  • Garnir les tomates évidées avec la farce 
  • Verser le riz dans un plat à four le parsemer avec reste de chair des tomates 
  • Poser les tomates farcies dessus sans les chapeaux
  • Parsemer d’un peu de thym et mette une noisette de beurre sur chaque tomate
  • Faire cuire au four chaud à 180°C (Th6) pendant 45 minutes
  • Poser les chapeaux sur les tomates
  • Poursuivre la cuisson pendant 15 minutes

Servir avec le riz trois couleurs, le riz blanc ou le riz pilaf et bon appétit !

TOMATES FARCIES A L’ANCIENNE

Variante : Vous pouvez également garnir les tomates avec une farce Ras El Anout (Épices à couscous)

NAVETS FARCIS AU ROQUEFORT

NAVETS FARCIS AU ROQUEFORT

« Une recette proposée sur le site de « Cuisine et vins de France… » Une manière différente de manger des navets… »

Recette proposée par Poêlon

INGRÉDIENTS pour 4 personnes :

  • 4 gros navets ronds
  • 1 gros oignon
  • 100 gr de roquefort
  • 100 gr de crème fraîche
  • 50 gr de petits pois cuits (facultatif)
  • 1 c à soupe de persil haché
  • 25 gr de beurre
  • Poivre

PRÉPARATION de la recette :

  • Préchauffer le four à 180° (Th6)
  • Éplucher les navets
  • Les faire à cuire à la vapeur à 110° durant 30 minutes
  • Les égoutter
  • Couper un chapeau sur chaque navet puis les évider
  • Hacher la pulpe des navets et les chapeaux et réserver
  • Éplucher l’oignon et l’émincer finement
  • Dans une poêle, le faire revenir au beurre et ajouter la pulpe de navet et poivrer
  • Verser dans la poêle le roquefort écrasé avec la crème fraîche et mélanger avec le persil et les petits pois
  • Farcir les navets avec cette préparation
  • Les ranger dans un plat à four beurré, verser le reste de crème au roquefort autour
  • Enfourner pour 10 minutes avant de servir

 

NAVETS FARCIS AU ROQUEFORT

Et bon appétit !

CHOU CHINOIS SAUTÉ A LA PÂTE DE CURRY ROUGE

CHOU CHINOIS SAUTÉ A LA PÂTE DE CURRY ROUGE

«Une recette légère, facile et rapide pour un petit repas du soir sympa, plein de saveurs exotiques…»

Recette proposée par Poêlon

INGRÉDIENTS pour 4 personnes :

  • 1 chou chinois
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 1 c à café de pâte de curry rouge
  • 2 c à soupe d’huile de sésame
  • 2 c à soupe de sauce soja
  • 2 c à soupe de sauce soja sucrée
  • 2 c à soupe de grains de sésame blanc
  • 1 c à café de feuilles de coriandre lyophilisée

PRÉPARATION de la recette :

  • Couper le trognon du chou
  • Laver les feuilles
  • Ôter les cotes les plus dure
  • Couper les feuilles en lanières
  • Peler et émincer les oignons et l’ail
  • Faire chauffer l’huile dans un wok
  • Faire revenir les oignons, l’ail et le curry rouge 5 minutes
  • Ajouter le chou et faites revenir 10 minutes en mélangeant délicatement
  • Ajouter la sauce soja et les graines de sésame
  • Faire revenir le tout encore 5 minutes

Servir sans attendre en plat principal ou en accompagnement de filets de poulet…

 

CHOU CHINOIS SAUTÉ A LA PÂTE DE CURRY ROUGE

Et bon appétit !

POTÉE AU CHOU

Potée au chou

« La potée est un plat ancien et populaire et que l’on trouve avec diverses variations locales dans toutes les régions d’Europe et qui y porte diverses appellations… Source WikipediaAucune potée ne ressemble à une autre, selon la catégorie et le mélange des viandes, la qualité des légumes, la saison, … Et c’est un régal à chaque fois… Ne pas saler car les viandes le sont déjà…»

Recette proposée par Poêlette :

INGRÉDIENTS pour 8 personnes à titre indicatif :

  • 600 g de jarret de porc demi-sel
  • 300 g de travers de porc demi-sel
  • 200 g de poitrine de porc fumée
  • 4 saucisses de Morteau
  • 1 bouquet garni (persil, thym, laurier)
  • 1 oignon
  • 1 clou de girofle
  • 1 chou vert frisé
  • 8 carottes
  • 8 navets
  • 8 pommes de terre
  • 1 gousse d’ail
  • Grains de poivre
  • 1 saucisse de Strasbourg par personne (facultatif)

PRÉPARATION de la recette :

  • Peler l’ail l’oignon et piquer l’oignon avec le clou de girofle
  • Effeuiller le chou, jeter les premières feuilles
  • Faire bouillir un grand volume d’eau dans un faitout
  • Mettre le chou dans l’eau bouillante et faire blanchir 10 minutes
  • Égoutter et rafraîchir à l’eau froide
  • Refaire chauffer le faitout, puis faire colorer le jarret, le travers et la poitrine, les queues de porc
  • Couvrir largement d’eau et porter à l’ébullition
  • Laisser frémir 5 mn, retirer les viandes et jeter l’eau de cuisson
  • Faire bouillir la même quantité d’eau, remettre les viandes et écumer
  • Ajouter le bouquet garni, quelques grains de poivre, l’oignon, l’ail, et laisser cuire 1 h à feu doux et à couvert
  • Peler les carottes, les navets, les pommes de terre
  • Après 1 h de cuisson des viandes, ajouter les carottes, les navets, le chou, les poireaux et poursuivre la cuisson 1 heure et demi
  • Ajouter les pommes de terre et les saucisses après les avoir piquées à la fourchette et cuire 30 minutes
  • Pour les enfants, et même pour les adultes, on peut faire pocher des saucisses de Strasbourg dans le plat, en fin de cuisson
  • Rectifier l’assaisonnement si besoin
  • Répartir les viandes et les légumes dans un grand plat et servir aussitôt

Et bon appétit !

LA CUISSON DU RIZ

La cuisson du riz

Puisé sur le site : www.aufeminin.com

LES DIFFÉRENTS RIZ :

Le riz peut être présenté non décortiqué, entouré de sa balle de couleur brune : c’est ce que l’on nomme « riz complet ». Plus riche en nutriments et en fibres, il est plus long à cuire (au minimum 30 min) et n’est parfois pas bien toléré par les intestins fragiles.
Le riz blanc, le plus couramment consommé, a été débarrassé de son enveloppe par polissage. Il a été étuvé, pour lui éviter de coller, et il cuit plus rapidement mais contient moins de vitamines que le riz complet.
Pour faire simple, on peut dire qu’il y a deux grandes espèces de riz, le riz « indica », à grains longs, et le riz « japonica », à grains courts.

Les riz sont classés selon la taille de leurs grains :

Les riz à grains longs, les plus employés, sont considérés comme les plus nobles. On les emploie en accompagnement de plat, en plats complets, en salades… Les plus connus : les riz thaï, basmati, américain … Leur particularité ? Leurs grains restent plus fermes et ne s’agglomèrent pas entre eux.

Les riz à grains ronds (ou courts), comme l’arborio, le vialone nano pour les riz italiens, bomba pour le riz espagnol, japonica pour le riz à sushis…Ils absorbent beaucoup le liquide dans lequel on les cuits et sont assez collants. C’est pourquoi ils sont réservés à certains types de plats, mais aussi aux desserts.

Les riz gluants : essentiellement produits en Asie, ils accompagnent certains plats et servent surtout à la préparation de desserts et de boulettes. Ils se cuisent à la vapeur dans des petits paniers en osier.

Les riz sauvages : brun, rouge ou marron, ces grains longs et fermes sont originaires d’Amérique du Nord et riches en protéines. A mélanger avec du riz ordinaire à grains longs pour une cuisson et une présentation plus facile.

À l’état naturel, non décortiqué, le riz a des enveloppes de couleur variée. Voilà pourquoi on commence à voir dans le commerce des riz violet, jaunes ou noir, essentiellement issus du commerce équitable. Leur couleur change à la cuisson mais reste toujours spectaculaire !

LES QUANTITÉS :

En fonction du type de plat, quantité à prévoir par personne :

30 g de riz pour une salade composée,

70 g en accompagnement d’un plat,

90 g pour un plat unique (type risotto),

50 g environ pour un dessert à base de riz (riz au lait…)

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CUISSON :

La cuisson à la créole ou riz blanc :

C’est la plus courante. Il s’agit de faire cuire le riz dans 3 à 4 fois son volume d’eau bouillante salée, puis de l’égoutter tout simplement. Comptez 10 à 12 minutes de cuisson pour du riz blanc étuvé, et beaucoup plus pour du riz complet.

La cuisson par absorption à l’asiatique :
Adaptée aux riz à grains moyens ou courts, il faut d’abord commencer par rincer le riz dans une passoire, puis le porter à ébullition à feu doux dans 1,5 à 2 fois son volume d’eau non salée, avec un couvercle, jusqu’à ce que l’eau soit entièrement absorbée. Ainsi, le riz est légèrement collant, ce qui permet de le manger facilement avec des baguettes, mais très savoureux.
C’est la cuisson pratiquée automatiquement dans les rice-cookers.

La cuisson pilaf :
Une technique de cuisson très savoureuse. Il s’agit de faire rissoler le riz dans de la matière grasse (beurre, huile…) jusqu’à ce que les grains soient translucides, puis d’y ajouter 2 fois son volume en haut. Laissez cuire à feu doux jusqu’à absorption complète du liquide : c’est cuit quand il ne reste plus d’eau !
La paella et le risotto sont issus de ce type de cuisson par absorption, qui permet d’utiliser d’autres liquides pour parfumer le riz (alcool, bouillon de volaille, fumet de crustacés…).

La boule à riz :
C’est un instrument de cuisine un peu désuet mais qui permet d’obtenir un riz très parfumé. On y met le riz à grains longs de son choix, et on la plonge directement dans la cocotte du plat qui mijote : blanquette, poule au pot… De la sorte, le riz cuit dans le bouillon, s’imprègne de ses parfums et s’égoutte rapidement.

Le risotto :
Le risotto commence comme un riz pilaf, auquel on ajoute une garniture aromatique (oignons, carottes et céleri) finement hachée. On le fait ensuite cuire dans un peu de vin blanc et de bouillon, avant de lui ajouter les ingrédients qui le parfumeront (légumes, champignons, morceaux de poisson…). Il doit rester du liquide avant de procéder à l’ajout de beurre et de parmesan : c’est en mélangeant l’amidon lâché par le riz dans le bouillon et ces ingrédients que l’on obtient le coté moelleux caractéristique du risotto.

La cuisson au four :
Le riz absorbe l’humidité : c’est une propriété à utiliser lorsqu’on prépare au four des légumes qui ont tendance à rendre beaucoup d’eau, comme les courgettes ou les tomates. Ainsi, lorsque vous préparez des tomates farcies, répartissez sur le fond de votre plat à gratin quelques cuillères de riz, qui absorbera l’eau rendu par les tomates, tout en se gorgeant de leurs saveurs.

La cuisson au micro-ondes :

Prendre la quantité de riz désirée

La déposer dans un récipient adapté à la cuisson au micro-ondes (un plat en Pyrex par exemple)

Verser sur le riz son double en volume d’eau (40 cl pour 200 gr de riz)

Assaisonner à votre convenance

Faire cuire à pleine puissance 10 à 12 minutes

Surveiller la cuisson du riz et le prolonger si besoin

Sortir le riz du micro-ondes, puis l’égoutter dans une passoire

Ajouter une noix de beurre, voire quelques fines herbes  

Le riz en dessert :
Cuit dans le lait sucré, le riz devient riz au lait, un dessert de grand-mère très apprécié. Au Japon, le riz gluant réduit en farine sert à la préparation de délicieux gâteaux de riz, les « mochis ». En Italie, on prépare un riz au lait que l’on ajoute à de la crème anglaise, pour préparer une glace riche et onctueuse.

TRUCS ET ASTUCES :
Pensez à en mettre quelques grains dans vos salières pour empêcher le sel d’absorber l’humidité.

En cas de désordres intestinaux, type gastro-entérite, la consommation de riz est recommandée.

Il est aussi recommandé de boire l’eau de cuisson du riz… Ce n’est pas très bon mais, par contre, très efficace !

Au Japon, l’eau de riz est utilisée après la toilette du visage, car elle est réputée éclaircir le teint.

GRATIN DE PÂTES, CHORIZO, BROCOLIS ET RICOTTA

GRATIN DE PÂTES, CHORIZO, BROCOLIS ET RICOTTA

« Un bon gratin de pâtes, personne n’y résiste. Celui que je vous propose là vaut le détour. Pour la version végétarienne, utiliser un bouillon de légumes pour la cuisson et oublier le chorizo… Régalez-vous !!! »

Recette proposée par Poêlette

INGRÉDIENTS pour 4 personnes

  • 120 gr de pâtes crues (J’ai utilisé des macaronis)
  • 80 gr de chorizo ou lardons
  • 80 gr de ricotta
  • 600 gr de brocoli (s)
  • 250 gr de champignons de Paris (frais de préférence)
  • 1 oignon
  • 20 ml d’huile d’olive
  • Sel poivre

PRÉPARATION de la recette :

  • Faire cuire les pâtes ‘al’dente’ dans l’eau bouillante salée (entre 3 et 4 minutes de moins qu’indiqué sur le paquet), égoutter à l’aide d’une écumoire pour conserver l’eau de cuisson, et réserver
  • Détailler les brocolis en bouquet
  • Faire chauffer l’huile d’olive, poêler l’oignon émincé et les brocolis
  • Une fois l’ensemble bien doré ajouter le chorizo en dés
  • Cuire 5 minutes avec un petit fond d’eau des pâtes, assaisonner
  • Mélanger les macaronis avec le contenu de la poêle, ajouter la ricotta, détendre au besoin avec un peu d’eau des pâtes
  • Faire préchauffer le four à 180°
  • Verser les pâtes aux légumes dans un plat à four familial ou des plats individuels
  • Passer sous le grill 5 minutes

 

GRATIN DE PÂTES, CHORIZO, BROCOLIS ET RICOTTA

Et bon appétit !